Déclaration des membres du réseau SEMA sur l’utilisation de la violence sexuelle comme arme de guerre au Tigré

Lundi, 10 mai 2021

En tant que membres du réseau SEMA, le réseau mondial des victimes et des survivant.e.s pour mettre fin aux violences sexuelles en temps de guerre, nous sommes choquées d’entendre les nombreux rapports faisant état de violences sexuelles utilisées comme arme de guerre au quotidien dans le Tigré, en Éthiopie. La situation dans le Tigré est profondément inquiétante, avec de nombreux témoignages horribles de femmes agressées par plusieurs hommes, devant les membres de leur famille ou en échange de produits de base. De nombreuses structures de soins ont été détruites depuis le début du conflit et les victimes ne peuvent pas recevoir les soins dont elles ont besoin de toute urgence. Cette tragédie aura des conséquences terribles et durables pour toutes les femmes, hommes, enfants, familles et communautés affectés.  

Les membres du réseau SEMA sont solidaires de nos sœurs du Tigré et nous condamnons le manque d’action de la communauté internationale. Nous attendons l’attention internationale depuis trop longtemps et nous ne pouvons plus attendre. Nous demandons instamment à la communauté internationale de tracer une ligne rouge contre l’utilisation de la violence sexuelle dans les conflits et d’appliquer efficacement la résolution 2467 du Conseil de sécurité des Nations Unies. Nous voulons que justice soit rendue aux victimes en Éthiopie et dans le monde entier.

À toutes les victimes du Tigré : vous n’êtes pas seuls et ensemble, nos voix sont plus fortes.

Lisez la déclaration ici.